Pratique

4 Postures de Yoga aux Effets Magiques

Nous savons tous que le yoga a des effets physiques et que chaque posture l’affecte. Et avez-vous déjà pensé que ces postures avaient également une influence sur votre esprit, vos sentiments ou votre psychisme?!

J’ai voulu écrire un article à ce sujet parce que je me suis souvenu d’une de mes expériences en yoga. Un jour je suis allée dans un cours de Vinyasa Yoga au hasard pendant lequel nous avons enchaîné différentes postures. En sortant de cette séance, j’ai commencé à ressentir des sentiments contradictoires et assez rare après une pratique de yoga. Je me sentais comme agitée et un peu irritable. J’ai tout de suite eu envie d’aller courir pour vider ses émotions! Mais pourquoi?

Les postures de yoga ne sont pas uniquement des exercices d’étirements pour créer de l’espace dans le corps, comme du stretching (ooohh ce que j’aime cet amalgame ^^). Ces divers asanas ont de réelles conséquences sur notre corps et nous-même au sens large du terme. Ils influent sur cette belle connexion esprit-corps.

En Asie, le yoga a plusieurs buts contrairement à chez nous. Ils utilisent cette discipline pour soigner et utiliser les effets de ces asanas à bon escient sur le psychisme. On parle ici d’une pratique du yoga pour soigner l’anxiété, la dépression, ou certains troubles psychiques (la bipolarité par exemple). On parle aussi d’asanas pour améliorer la concentration ou réduire les effets de l’âge sur le cerveau.

Ces effets « magiques » ont été dénigrés mais ont vite attirés la curiosité des scientifiques. Plusieurs études ont été faites pour comprendre le fonctionnement et surtout l’effet sur le psychisme.

Pendant nos formations, les professeurs ont pu apprendre comme ces postures peuvent être magiques, en plus d’influer le système musculo-squelettique. Voici mes 4 asanas « favoris » qui ont de super effets sur le corps comme sur l’esprit

 

LA CHANDELLE OU SALAMBA SARVANGASANA


J’affectionne particulièrement cet asana! Elle a des effets extraordinaires et je me lasse pas de la faire.

« Sarvanga » signifie « le corps entier » car la totalité du corps bénéficie de l’exercice. Contrairement à ce que l’on croit, l’ensemble du corps est engagé afin d’allonger le dos et s’élever vers le ciel. Seuls l’arrière de la tête et le cou, les épaules et l’arrière des bras sont au sol. Le buste est vertical, les jambes pointent vers le ciel, les mains soutiennent le dos.

Cet asana, aux bienfaits nombreux, est la mère de tous les asanas. Comme une mère, il tend à faire régner l’harmonie et la joie dans l’organisme humain.

Ses bénéfices:

La glande thyroïde est énormément stimulée pendant cette posture. Sarvangasana a un effet direct sur les glandes thyroïdes et parathyroïde situées dans le cou. Cela permet de mieux les irriguer et apporte un apport de sang nouveau dans le cou et la poitrine. Dû à cette pression et à la circulation sanguine, les nerfs sont apaisés. Cette posture a un réel effet calmant sur le système nerveux. Inutile de vous dire que c’est la première position à laquelle je pense après une journée stressante 🙂

C’est une excellente posture pour les personnes souffrant de:

-palpitation, bronchite ou d’asthme,

-maux de tête (même chronique)

-constipation, troubles urinaires et menstruels

-épilepsie, anémie…

 

LA PINCE OU PASCHIMOTTANASANA


« Paschima » signifie « l’ouest ». Il indique l’arrière du corps, depuis la tête jusqu’au talons.

Les jambes allongées en avant, on étire les mains et dos pour se pencher à l’avant sur ses jambes. Le dos se grandit, le nombril est aspiré. La posture qui implique l’acceptation de soi. Chaque jour, on l’appréhende d’une façon différente. Certaines fois on se couche facilement et d’autres il est difficile d’attraper les orteils et nous devons l’accepter.

Ses bénéfices:

Cet asana permet de maintenir la colonne en ligne droite horizontale, le cœur se trouve à un niveau inférieur de la colonne. Cela fait un bon massage du cœur et de la colonne vertébrale et des organes abdominaux, ce qui le revigorent et apaise l’esprit. Cet asana repose l’esprit et accroît la vitalité.

 

LE COBRA OU BHUJANGASANA


« Bhujanga » signifie « serpent ». Couché à plat ventre, on relève le buste (pas le bassin) du sol et on rejette la tête en arrière comme un serpent sur le point de frapper.

Les jambes sont étirées, fortes sur le sol, pieds joints. Les mains sont au sol, sous les épaules. Les fesses sont engagées et on s’élève vers le ciel.

 

Ses bénéfices:

Cet asana est un véritable remède pour les colonnes vertébrales en mauvais état. La région vertébrale est tonifiée et la poitrine est pleinement ouverte. C’est une belle ouverture de cœur, pour prendre de grandes inspirations et relâcher toute tension ou anxiété.

 

LE CADAVRE OU SAVASANA


Je suis sûre que vous connaissez tous cette posture, appréciés de tous en fin de séance ^^. J’avoue que je préfère dire Savasana, plutôt que cadavre qui jetterait un silence pesant en cours alors qu’on est censé se détendre à ce moment 😉

« Sava » signifie « cadavre ». Le corps est figé et aucun mouvement n’est possible (ne serait-ce que les yeux qui bougent dans leur orbite…). Le corps est étendu sur le sol, complètement relâché, les mains légèrement écarté du corps, paumes vers le ciel.

Cet asana nous permet d’apprendre à nous relaxer en restant immobile. Le but ultime de cette posture est de garder l’esprit immobile mais pleinement conscient. Selon BKS Iyengar, grand maître de yoga mondialement connu, cette posture est la plus difficile à maîtriser du yoga.

Ses bénéfices:

Cette position revigore et rafraîchit le corps et l’esprit. Elle fait disparaître la fatigue produite par les autres asanas et engendre le calme de l’esprit.

 

Pour se relaxer plus facilement, prenez conscience du corps et relâchez muscle après muscle. J’ai l’habitude dans mes cours d’accompagner mes élèves pour les détendre des pieds à la tête progressivement afin qu’ils se détachent petit à petit de ce qui les entoure. Doucement, le corps, l’esprit et le psychisme se relaxent.

 

En période stressante, où on peut être anxieux, avoir ce sentiment de « ne pas être capable de », où nous n’avons pas le temps de tout faire, pratiquez ces postures. Avec une respiration grande et ouverte, pratiquer ces asanas en pleine conscience permettra de se sentir mieux, de gagner une sorte d’équilibre et de ne plus être agité.

Iyengar disait qu’il méditait deux fois plus lorsque sa to-do list était deux fois plus longue… 🙂

Si vous recherchez une réelle pratique qui vous fasse du bien- au delà de la pratique physique – faîtes l’expérience de plusieurs asanas en pleine conscience. Ressentez chaque mouvement, respiration ou ressenti. Faîtes une belle introspection de vous même et appréciez les effets 🙂

Namaste

 

Pour ne manquer aucun scoop

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :