Quelle personne se cache derrière le professeur de yoga???

Alors je viens du nord de la France, le Pas-de-Calais pour être exacte (et oui une petite Ch’ti ^^). J’ai donc grandi dans une petite maison en brique rouge, entourée de champs, d’arbres, de chevaux et de tracteurs. Le genre de village où on connait tout le monde et où, gamin, on peut jouer n’importe où avec n’importe quoi.

On ne peut pas dire que j’étais prédestiné à un métier en particulier, même si comme toute gamine j’voulais êt’ pilote en regardant les navions avec des étoiles dans les yeux.
Je ne faisais pas vraiment partie de ceux qui savaient ce qu’ils voulaient faire comme métier, que ce soit au lycée ou à la fac…

Les seules choses dont j’étais persuadée étaient l’apprentissage aux langues étrangères et le voyage. J’ai suivi mes études selon les stages afin de voyager, connaître différentes cultures et apprendre les langues. Plus long était le stage, plus mon intérêt grandissait pour ce diplôme.
Une fois mon master en poche, j’ai eu l’opportunité de venir sur la Capitale. Cette ville bondée et bruyante n’était pas mon rêve de petite nordiste ^^ . Trop de béton, trop peu d’espace, trop de pollution… Bref, j’ai trouvé une bonne alternative en m’installant dans le sud de la Picardie avant de m’aventurer dans cette grande ville (qui n’est pas si mal au final ^^).

J’ai passé quelques années derrière un ordinateur en tant qu’Assistante de Direction dans l’hôtellerie. Un métier intéressant où j’avais beaucoup de responsabilité et une grande vision sur l’activité de cette entreprise, où j’utilisais mes langues étrangères. J’avais un studio sympa dans une ville sympa, un métier challenging dans lequel j’apprenais pas mal et qui me permettait de beaucoup voyager, des collègues et amis pour faire la fête. C’est vrai que vu de l’extérieur, je n’avais vraiment pas à me plaindre. Pourtant plus le temps passait et plus mon corps essayait de me faire comprendre que je m’égarais. J’ai commencé à collectionner les malaises physiques : fatigue psychologique, nerfs à vif, énergie dangereusement basse, manque d’intérêt général, un nœud aux intestins, un vide grandissant à l’estomac… J’avais la sensation de m’être égarée, d’être totalement perdue et d’avoir paumé toute connexion avec moi-même.

Plus le fossé entre mon quotidien et moi-même grandissait, moins je me reconnaissais – même mon comportement avec mes proches en était affecté.

Cerise sur le gâteau, un événement personnel douloureux est venu appuyer ces déséquilibres. Rien de plus efficace qu’un tel événement pour vous réveiller et vous rappeler les choses importantes de la vie. Cette petite voix au fond de vous qui se fait enfin entendre : Mais qu’est-ce que tu fais ? Réveille-toi ! Ce n’est pas toi ! Ce n’est pas pour ça que tu es né !

 

C’EST LA QUE TOUT A CHANGE…


J’ai quitté mon emploi et j’ai décidé de me remettre à flot et de me poser enfin les bonnes questions.

Après un certain temps, j’ai rencontré plein de nouvelles personnes, assisté à des conférences, des salons… Ma pratique de yoga est devenue essentielle et rapidement quotidienne. Elle a joué un rôle majeur dans mes choix et dans ma façon de vivre par la suite.

C’est drôle comme la situation s’est inversée. Vu de l’extérieur, je cherchais un emploi, n’avais aucune sécurité, sans aucun plan et pas un sous en poche. Je ne sais plus combien de personnes m’ont demandé ces questions avec un regard interloqué:
«c’est cool mais c’est quoi ton plan» ou «tu as quitté un CDI ???» ou « et maintenant comment tu vas faire?? » ou « ok ok mais concrètement c’est quoi le but?? ». Beaucoup ne comprenait pas mon choix, surtout le fait de quitter une situation de sécurité sans plan pour le futur.
Parfois, j’ai eu le plaisir de rencontrer des personnes qui étaient plutôt admiratifs, pensant qu’il fallait être courageux pour faire un tel choix.

J’ai continué mon parcours « initiatique » avec de nombreuses formations, cours, workshops sur la compréhension du corps physique, la philosophie, la respiration, les valeurs et les postures. J’ai eu notamment l’opportunité de suivre une formation intensive sur Paris avec Mathieu Boldron, qui a vraiment été enrichissante. Peu de temps après, je me suis envolée pour Karnataka, près de Mysore,  pour une formation intensive en Ashtanga Vinyasa de 200 heures à Samyak Yoga.

En peu de temps, j’ai totalement changé ma vie à tous les niveaux. Je suis passée d’une personne épuisée, perdue et pessimiste à une personne positive, confiante et épanouie. Cette fille aux problèmes respiratoires avec toutes sortes de réactions (maladie de la peau…), ne touche plus aux médicaments depuis.
Je peux vous assurer que je n’ai jamais regretté cette décision et suis heureuse d’avoir eu l’audace de me poser les bonnes questions.

Aujourd’hui, je vois l’enseignement du yoga comme une belle opportunité pour apprendre constamment. C’est aussi une superbe possibilité d’accompagner les personnes qui souhaitent s’améliorer, se recentrer et peut-être leur permettre de se rapprocher de leur rêve. J’ai le plaisir de partager mes expériences et mon savoir sur le bien-être, le développement personnel, la santé pour tous ceux qui souhaitent s’embarquer dans cette belle aventure 🙂